Memo des Traders

 
 
 
Les réponses à toutes ces questions se trouvent dans ce Mémo des traders. Nous sommes sûrs que ces informations vous seront utiles.

Contenu:

  1. Site web ou Entreprise?
  2. L’histoire de l’entreprise et de son Site Web
  3. Courtier ou négociant?
  4. Qui paie l’effet de levier?
  5. Liquidité et Spread
  6. Agrégation de liquidité – Fournisseurs et Prestataires de services
  7. Qui exécute les ordres?
  8. Licence et Audit – Comment les clients peuvent-ils gagner de l’argent et où est-il conservé?

01. Site web ou Entreprise?

Ce n’est pas le site lui-même qui fournit les services – c’est l’entreprise qui est propriétaire du site et dispose d’un statut juridique et du droit de fournir ce type de services.

Les sites et domaines ne sont pas des entités juridiques. Ils appartiennent à des personnes physiques ou morales. Si le site est détenu par une personne physique, il sera difficile de prouver que le service a été fourni par l’entreprise.

Il est également important de garder à l’esprit que l’entreprise a une histoire, qui doit être accessible au public, et une réputation qui doit être justifiée.

Le site www.forex4you.com et son domaine sont la propriété de E-Global Trade & Finance Group, Inc.

02. L’histoire de l’entreprise et de son Site Web

Lors de la signature d’un contrat de service, n’oubliez pas de prêter attention à la date de constitution de la société. C’est cette date qui correspond à la date effective de création de l’entreprise, et non la date de l’inscription du site, qui a pu être réalisé plus tôt par une autre société non associée à l’entreprise actuelle.

Vous pouvez demander une déclaration d’enregistrement pour l’entreprise et voir sa date de constitution. La prochaine étape est de s’assurer de l’état de la société, en sollicitant soit des liens vers les sites Internet des autorités publiques au lieu de constitution de la Société ou de documents pertinents (un certificat de bonne réputation par exemple) de l’entreprise.

Si vous souhaitez vérifier l’historique du site et savoir quand a été publié le premier contenu sur le site, c’est à dire le moment où le site a commencé ses activités, utilisez le lien http://web.archive.org. Cela indiquera la période où la société a commencé à fournir ses services via son site Internet.

Les sites d’E-Global Trade & Finance Group, Inc ont été lancés par la société sous la marque Forex4you, après l’enregistrement de l’entreprise, avec certains des noms de domaine achetés auprès des propriétaires précédents.

03. Courtier ou Négociant?

Un courtier est une personne morale, passe des ordres pour ses clients dans le but d’acheter et de vendre des instruments financiers sur un marché boursier/site boursier à la charge du client. Dans ce cas, l’argent du client est conservé sur un compte distinct ou le courtier n’a pas l’autorisation de gérer l’argent des clients.

Le courtier doit fournir des informations sur le lieu exact où les ordres des clients sont exécutés (plateformes de trading, les noms des principaux courtiers exécutant une transaction) selon les règles dites d’exécution. Normalement, un courtier n’indique pas sa propre plateforme de trading, mais met à disposition la plate-forme d’une autre entreprise et agit en tant qu’agent (dans ce cas, un courtier doit disposer d’une licence pour être un agent).

Un négociant est autorisé à accepter l’argent de particuliers et à le transférer sur son propre compte à partir duquel il achète et vend des titres pour ses clients. Un négociant a le droit de gérer les risques et de prendre les décisions finales sur l’exécution des ordres de ses clients (s’il possède un certificat principal). Le négociant fournit généralement aux clients une plate-forme de négociation (par exemple, la plate-forme populaire MetaTrader de MetaQuotes). Les entreprises qui offrent des services de trading sur le Forex et ont un accord de licence avec MetaQuotes sont généralement considérées comme des négociants. Les entreprises offrant un programme de marque blanche pour le produit sont des courtiers.

E-Global Trade & Finance Group propose des services à la fois en tant que courtier et comme négociant, selon le type de compte et le type de produit.

04. Qui paie l’effet de levier?

Une entreprise exige des frais relatifs à l’effet de levier. Comme toute institution de crédit, elle prélève des intérêts à un taux donné pour chaque jour où ce prêt est utilisé. Dans notre cas, cela s’appelle le SWAP. Le levier Intraday est proposé gratuitement. Le levier est proposé dans les mêmes conditions que celles prévues par le premier courtier avec des commissions supplémentaires possibles.
Les Comptes de cent d’E-Global Trade & Finance Group sont offert sans Swap, dans la mesure où ils n’utilisent pas de services de courtage principaux pour l’effet de levier et la liquidité. Dans ce cadre, nous proposons des conditions indépendantes des conditions externes. Parfois, nous faisons des exceptions lorsqu’un client ne peut pas utiliser les swaps, pour des raisons religieuses par exemple.

05. Liquidité et Spread

Plus le volume des transactions disponible en lots et en millions d’achat et de vente (volume de liquidité) est élevé, plus le spread sera important. Inversement, plus le spread est faible, moins la liquidité est disponible. Les marchés financiers diffèrent de cette façon en comparaison des marchés habituels de biens et de services, où plus vous achetez de biens, meilleur sera le prix que vous obtiendrez.

Dans un environnement professionnel, une conversation de négociation commence généralement par le volume. Cela signifie fait référence au volume de négociation moyen désiré dans des conditions commerciales normales. Si vous avez un volume élevé, par exemple plusieurs centaines de lots (des dizaines de millions), le spread est généralement plus élevé. Cela s’explique par le fait que, pour couvrir ce montant, il faudra généralement plus d’un ordre de compensation au carnet de commandes (qui affiche tous les ordres d’achat/de vente et leurs volumes respectifs).

La spread affiché sur un terminal a en effet été calculé pour le plus petit volume disponible sur le carnet d’ordres, par exemple pour les ordres initiaux en sens inverse. Toutefois, le spread final est déterminé à partir du calcul des prix moyens pondérés, compte tenu de ce que l’on appelle le glissement. Si une entreprise dispose de plusieurs fournisseurs de liquidité, son glissement est généralement moindre que les entreprises n’ayant qu’un seul fournisseur au même niveau.

De nombreuses entreprises ne travaillent qu’avec un spread fixe. Dans ce cas, les risques de glissement possibles ont été étudiés à l’avance. Le spread fixe pourra être plus élevé que la spread flottant moyen du marché. Cependant, ces conditions sont généralement proposés pour des volumes relativement faibles (pour le marché cible en question).

Si un négociant revendique un faible spread pour un large volume, vos ordres seront probablement exécutés avec glissement (i.e spread plus large). Cette pratique signifie que l’activité du courtier manque de transparence, car dans ce cas, les clients ne pourront ni calculer, ni évaluer leurs frais en fonction du distributeur avant que l’ordre ne soit exécuté.

Pour éviter cela, le client devra demander les données de volume au prix moyen pondéré (VWAP) ou des statistiques de glissement pour un volume donné de transactions avec un écart moyen connu à un moment donné.

E-Global Trade & Finance Group propose différents types de comptes. Pour les comptes Cent le nombre maximal est limité, ce qui garantit une exécution sans dérapage. Pour les comptes classiques sans aucune limite quant au volume de transactions, notre client peut demander des informations VWAP du spécialiste de la société et calculer les frais possibles, permettant ainsi un maximum de transparence. Nos clients peuvent également contrôler la taille du glissement admissible sur les comptes à spread variable en définissant simplement «déviation maximale» dans la “fenêtre d’ordre” lorsque vous passez votre ordre (connu sous le nom de contrôle de glissement).

06. Agrégation de liquidité – Fournisseurs et Prestataires de services

Les liquidités peuvent être ajoutées depuis plusieurs fournisseurs, notamment les courtiers ou directement à partir des banques. Les principaux courtiers à leur tour travaillent avec des courtiers plus grands ou directement avec des banques. Grâce à d’interaction, ils ont directement accès au marché interbancaire.

Un agrégateur de liquidité est un logiciel spécialisé qui agrège les prix de différents fournisseurs de liquidité, en vous donnant la profondeur de liquidité et en vous permettant de choisir le meilleur prix. Ces services sont offerts par des entreprises comme Integral, Currenex, HotSpot, etc Ces entreprises organisent le trading ou fournissent les technologies de négociation, mais elles ne sont pas elles-mêmes fournisseurs de liquidités (sauf certaines exceptions). La liquidité finale est généralement fournie par les banques. Les principaux courtiers agissent en tant que médiateurs, offrant leurs propres conditions commerciales pour cette liquidité.

Il peut y avoir toute une chaîne de courtiers avant d’arriver aux fournisseurs de liquidité final, dans la catégorie dite de Première catégorie (PoP). Chaque membre de la chaîne recherche à gagner des commissions.

Si l’un des protagonistes d’une plate-forme de négociation organisée, comme Integral par exemple, passe ses ordres directement à l’apporteur de liquidité (courtier principal) via l’organisateur (en utilisant la technologie de l’organisateur). Cela signifie qu’un STP ou modèle «Straight Through Processing» est appliqué.

D’autre part, si le participant d’une plate-forme de négociation organisée, disons Currenex, passe ses ordres au carnet d’ordre de l’organisateur, l’organisateur agit alors en tant que teneur du marché. L’organisateur fait ensuite son rapport au participant et fournit des données sur l’endroit où l’ordre a été exécuté. Lorsque tous les participants du marché utilisent ce principe de fonctionnement, un environnement commercial juste et équitable est obtenu, appelé ECN – “Réseau de Communication Électronique”.

Pour l’aggrégation de liquidité, E-Global Trade & Finance Group utilise le logiciel Integral. Nous travaillons constamment sur l’amélioration de nos services: les conditions de nos fournisseurs de liquidité, l’exécution de l’aggrégateur de liquidité et les caractéristiques de performance, et l’ajout de nouveaux fournisseurs de liquidité au modèle STP.

07. Qui exécute les ordres?

Un concessionnaire exécute les transactions lui-même. Il a le droit de ne pas divulguer le nom des exécuteurs finaux des transactions (agissant comme contrepartie réelle dans la transaction), et peut limiter les informations en ne nommant que les courtiers principaux avec lesquels il travaille.

Les courtiers signalent habituellement l’historique des transactions – le lieu où chaque transaction a été exécutée et qui a agi à titre de contrepartie dans la transaction.

Le modèle STP est typique des courtiers. Il peut aussi être utilisé par les négociants, car il ne dépend de la technologie, et non d’un modèle économique spécifique: un modèle d’entreprise se caractérise par un accord de licence (voir «courtier»). En d’autres termes, le négociant a le droit d’utiliser des transactions STP afin de déterminer les prix d’exécution définitifs d’un fournisseur de liquidité, mais prend la décision finale sur l’exécution de la transaction elle-même (la soi-disant auto-confirmation au niveau de la passerelle ou du type de risque d’exécution au niveau d’un agrégateur de liquidité).

La plate-forme MetaTrader 4 pour les comptes STP avec exécution au marché est seulement utilisée comme terminal de négociation des clients à des fins de transaction manuelle ou automatique à l’aide de MQL4. Dans ce cas, les transactions sont effectuées par l’un des fournisseurs de liquidité grâce à un courtier principal, qui va prélever une commission pour l’exécution. L’exécution est effectuée via la passerelle d’un logiciel spécial. Nous utilisons les technologies les plus avancées mises à disposition par des sociétés comme Integral.

08. Licence et Audit – Comment les clients peuvent-ils gagner de l’argent et où est-il conservé?

Une licence facilite le travail avec un certain nombre de grandes banques (comme Bangkok bank, OCBC Bank, Novo Banco etc.) en proposant un service à la clientèle. Sans licence, il est presque impossible d’ouvrir de tels comptes dans une banque respectée. Une licence signifie également la possibilité de se connecter aux principaux courtiers des Etats-Unis et du Royaume-Uni (en commençant par exemple par FC Stone, Sucden Financial et Cantor Fitzgerald jusqu’au niveaux les plus élevés – comme, JP Morgan, Rabobank, Morgan Stanley, UBS et Citi). Par conséquent, sans licence, la société ne peut être connecté aux grandes banques et aux différents courtiers.

Si une entreprise dispose d’une licence, cela signifie qu’elle a passé avec succès un audit et que son activité est autorisée et tout à fait légale. En règle générale, la plupart des régulateurs importants n’acceptent que les vérifications effectuées par les principales société d’audit tels que Deloitte, Ernst & Young ou PriceWaterhouseCoopers. Si l’activité d’une entreprise est examinée par un vérificateur externe sur une base régulière, cela signifie que l’entreprise est contrôlée financièrement et que les risques potentiels (comme un faible niveau de capital en réserve) sont en cours d’évaluation, et que l’entreprise recevra des recommandations utiles (comme l’augmentation de son capital en réserve) à l’avance.

Obtenir une licence exige la séparation des fonds des clients. En d’autres termes, les fonds des clients doivent être détenus sur des comptes bancaires distincts pour assurer leur sécurité dans le cas où l’entreprise faisait faillite. Cela garantit que, dans un tel cas, les clients puissent récupérer leur argent. La société n’a pas le droit d’utiliser cet argent à d’autres fins.

Une attention particulière devra être prêtée à l’émetteur de la licence. L’émetteur ne peut être qu’un organisme public, autorisé par le gouvernement, qui garantit la protection juridique des intérêts des investisseurs. Aucune autre organisation ne dispose de tels pouvoirs.

E-Global Trade & Finance Group, Inc est autorisée et agréée par la Commission des Services Financiers, qui est une agence de l’Administration Publique Centrale (numéro de licence: SIBA/L/12/1027). Les fonds de nos clients sont détenus sur des comptes bancaires distincts et séparés. Nous n’utilisons pas de systèmes de paiement électronique afin de conserver l’argent. Les systèmes de paiement électroniques sont utilisés uniquement dans un objectif de transfert de fonds à nos clients et pour leur confort. Cela signifie que le solde du compte en banque, où la société conserve l’argent de ses clients, dépasse toujours le solde détenu par ces mêmes clients, et calculé sur les serveurs commerciaux (dont les clients peuvent voir sur le terminal). La différence constitue une réserve. La société utilise un ratio de réserves, dépassant 20% à la fin du 1er trimestre 2013 (aux États-Unis, par exemple, les réserves obligatoires sont de 10% et plus). Les réserves de la Société couvrent les risques, y compris ceux associés aux systèmes de paiement électronique. En 2012, E-Global Trade & Finance Group Inc. a pris la décision de procéder à des états financiers et à une vérification trimestrielle.