Dictionnaire du Forex

АBCDЕFGILMNOPRSTV

A

Arbitrage – Profiter de la différence de prix d’un actif (telle une paire de devises) qui est négociée sur plus d’un marché. Pour que des possibilités d’arbitrage existent, la paire de devises doit être négociée simultanément sur deux marchés différents, et à des prix différents. Une forme très commune d’arbitrage est caractérisée par la stratégie de couverture, qui consiste à acheter un titre sur un marché (par exemple le marché du Forex au comptant) et vendre des options sur cette paire de devises sur un autre marché (par exemple sur le marché des options de change). L’arbitrage est également utilisé dans les sports, dans le trading en bourse et aussi pour le trading les défaults de crédit de swaps.

A la meilleure limite – Ce terme est utilisé en référence au placement d’un ordre, ce qui indique que le courtier doit exécuter l’ordre de l’opérateur au prix ordonné de l’opérateur, ou à un prix plus intéressant pour l’opérateur en termes de coûts de propagation. Habituellement les ordres en attente sont utilisés pour ce type de demandes par les traders lorsqu’ils envoient leurs ordres aux courtiers.

À la limite – Une ordre passé par un trader à un courtier pour ouvrir une position longue à un prix qui sera inférieur au prix actuel du marché, ou pour passer un ordre court a un prix supérieur à celui du marché. Les prix de l’actif sont supposés évoluer en défaveur du trader avant de se retourner et poursuivre leur progression dans le sens des attentes du trader. Un ordre «à la limite» réduit donc le niveau de prélèvement sur le compte qui aurait du avoir lieu si l’ordre était exécuté au marché prix. Un ordre «à la limite» est un ordre en attente.

Au mieux – Un ordre passé par un trader ou un courtier pour réaliser une transaction en utilisant les meilleurs prix disponibles dans les plus brefs délais. Un ordre «au mieux» est toujours une ordre instantané qui sera effectué au prix du marché, et peut être soumis à un glissement.

Actif – Un élément ayant une valeur commerciale ou échangeable. La valeur commerciale d’une ressource n’est pas fixée, mais des changements peuvent la faire évoluer dans le temps à la suite de plusieurs facteurs qui influent sur l’offre et la demande de la ressource. C’est cette variation de la valeur perçue de la ressource qui lui confère une importance économique et commerciale. Les marchés financiers constituent un modèle normalisé sur lesquels les actifs peuvent être échangés pour une valeur qui lui est assignée par les négociations des traders et des intermédiaires (courtiers) lors de ces opérations.

Au mieux – Un ordre passé par un trader ou un courtier pour réaliser une transaction en utilisant les meilleurs prix disponibles dans les plus brefs délais. Un ordre «au mieux» est toujours une ordre instantané qui sera effectué au prix du marché, et peut être soumis à un glissement.

Agresseur – L’agresseur est généralement la partie qui initie l’échange lors d’une transaction. Sur les marchés financiers, les agresseurs sont généralement les responsables des mouvements d’ordres dans une direction particulière. Ce rôle est joué par les investisseurs institutionnels sur le marché Forex, et c’est pourquoi en période de volatilité accentuée (en particulier lors de nouvelles opérations), il n’est pas rare de voir de grands pics après la publication d’un article de presse. Dans ce cas, les investisseurs institutionnels poussent les prix en augmentant la demande et espèrent gagner sur ce changement de prix en déchargeant les positions sur la section non-agressive du marché.

Acheter – Une ouverture des positions longue et une fermeture des positions courtes. Les traders achètent généralement quand ils s’attendent à ce que le prix de l’actif ou que le taux de la paire de change augmente. Un ordre d’achat sur le Forex est un ordre instantané sur le marché pour acheter l’actif au prix du marché (actuel).

Appel de Marge – Un appel de fonds supplémentaires sur un compte de marge, soit parce que le montant des capitaux propres présent sur le compte est inférieur au minimum requis (aussi appelée appel de maintenance) ou parce que d’autres monnaies ont été achetés (ou vendues à découvert). Habituellement, un trader est tenu d’avoir une marge initiale en guise de garantie pour une transaction à effet de levier. Quand la position subit une perte flottante, celle-ci est déduit de la marge du trader et non des fonds de l’effet de levier. Lorsque la perte est sur le point d’effacer le capital de l’opérateur, le courtier émettra un appel de marge, en demandant au trader d’ajouter plus de fonds ou de risquer de voir sa position être fermée automatiquement pour préserver les fonds de l’effet de levier.

Aucun Dealing Desk – Le processus de publications des prix des fournisseurs de liquidités aux traders sans qu’un département du courtier agisse comme intermédiaire de la transaction ou au niveau des prix. Les courtiers ECN opèrent dans un environnement «sans dealing desk».

Au jour le jour – une position ouverte qui est transféré au lendemain. Parfois, les positions sont abandonnés pendant une nuit dans une tentative de gagner de l’argent avec les spreads de taux d’intérêt sur une position longue sur une devise à rendement plus élevé. Les swing traders et les traders de position conservent leurs positions ouvertes pour sur quelques jours ou parfois sur quelques semaines, laissant parfois des positions pendant la nuit en raison de leurs styles de négociation. Les traders intraday ne conservent pas de positions ouvertes pendant la nuit.

B

Bull – Un participant au marché qui espère une augmentation de la valeur du marché en général ou d’un actif en particulier. Un Bull est également un opérateur de marché, un commerçant ou un investisseur qui spécule sur une hausse des prix des instruments négociables. Les Bulls seront donc les acheteurs d’un actif en fonction de leur sentiment ou de leurs attentes du marché. Quand les Bulls sont plus nombreux sur le marché qu’il n’y a de vendeurs (Bears), le prix de l’actif s’appréciera sur le marché.

Bears – Un acteur du marché comptant sur la baisse des prix du marché, un opérateur de marché, un trader ou un investisseur qui spécule sur la baisse de la valeur d’un actif. Les bears essayeront donc de vendre un actif en fonction de leur sentiment du mouvement du marché. Lorsqu’il y a plus de bears sur le marché qu’il n’y acheteurs (bulls), le prix de l’actif du marché se dépréciera.

Banque centrale – Une banque, administrée par un gouvernement national, qui régit le comportement des institutions financières au sein de ses frontières et dirige la politique monétaire. Une banque centrale est responsable d’imprimer la monnaie d’une nation, de contrôler son approvisionnement et, dans certains cas, agir en tant que prêteur de dernier recours pour assurer le financement d’urgence pour le système bancaire de la nation.

Bénéfices et pertes Flottants Des Gains/pertes non enregistrés – sur les positions ouvertes pour un certain outil aux valeurs de taux actuels. Un autre nom pour les bénéfices ou pertes flottantes est le profit ou la perte non réalisé. Quand une position est ouverte, quel que soit le résultat affiché de la progression de l’actif négocié, ce dernier est connu comme le bénéfice flottant ou la perte flottante. Dans la mesure où les positions sont ouvertes, quel que soit le résultat affiché de la progression de l’actif négocié, ce dernier est connu comme le bénéfice flottant ou la perte flottante.

Bénéfice – Les bénéfices du client sur une transaction fermée. En termes de bénéfices, le commerçant peut envisager le chiffre d’affaires qu’il a réalisé sur une opération ou des revenus sur une période de temps avec une succession d’ordres. Pour une seule transaction, un bénéfice est réalisé lorsque le prix de l’actif se déplace dans le même sens que celui attendu par le trader. Ainsi, pour une position longue, le trader fera un bénéfice lorsque le prix de l’actif évolue à un niveau supérieur, et pour une position courte, lorsque le prix de l’actif est inférieur. Lorsque la rentabilité est prise sur une période de temps de référence, le trader doit gagner davantage avec ses trades gagnants que ce qu’il a perdu avec les opérations à perte, pour la période de temps en question pour obtenir un bénéfice.

C

Courtier – Un agent, qui exécute des ordres pour acheter et vendre des devises et des instruments connexes, soit pour une commission ou pour un spead. Les courtiers sont des agents travaillant à la commission et non pas des indépendants ou des agents agissant pour leur propre compte. Sur le marché des changes, les courtiers ont tendance à agir comme intermédiaires entre les banques réunissant acheteurs et vendeurs pour une commission versée par l’initiateur ou par les deux parties. Il existe quatre ou cinq grands courtiers mondiaux opérant par l’intermédiaire des filiales et de partenaires affiliés dans de nombreux pays.

Courtier ECN – Un courtier ECN est un courtier qui offre un traitement direct des prix et de l’exécution des ordres de ses clients sans l’intervention d’un dealing desk. Les courtiers ECN obtiennent leurs prix directement auprès des fournisseurs de liquidités et offrent un prix aux traders sans ingérence ni majoration. Les courtiers ECN offrent donc le modèle de tarification plus transparent sur le marché.

Cotation de devise – La deuxième monnaie d’une paire de devises, pour laquelle un client peut acheter ou vendre une unité de devise de base. Par exemple, sur la paire de devises USD/JPY, le yen japonais est la devise de cotation. La devise de cotation est également appelée la devise de contrepartie, et tire son nom du fait que taux de change est généralement indiqué comme étant le prix de la devise de cotation contre une unité de la devise de base. Ainsi pour une cotation de taux qui indique que la paire USDJPY est à 79.34, le chiffre ’79 .34′ signifie simplement que 79.34 Yen seront utilisés pour acheter 1 Dollar américain.

Cotation – Le prix d’un instrument à l’achat et à la vente. Il est exprimé en prix d’Achat et de Vente, et les prix indiqués sont toujours ceux de la monnaie opposée (monnaie de cotation) en fonction d’une unité de la devise de base. Un devis est composé du prix le plus élevé que l’opérateur est prêt à payer pour l’actif ainsi que du prix le plus bas que le concessionnaire est prêt à accepter pour l’actif. Une cotation typique pour l’EURUSD est 1.2940/1.2943, où le premier prix est le prix de l’offre et le deuxième prix est le prix de la demande. Les prix indiquent la somme de la monnaie opposée (dans ce cas l’USD) pour acheter une unité de la monnaie de base (dans ce cas l’EUR).

Couverture courte – Il s’agit d’une stratégie de protection contre les pertes/couverture que l’opérateur utilise pour vendre un contrat à terme ou des options afin de compenser les pertes subies par le mouvement baissier d’un produit, d’actions ou de devises actives dont le trader est propriétaire. Ainsi, si un trader possède une action et que le prix des actions diminue, il peut utiliser une vente à découvert sur un contrat d’options indexé sur cet actif de façon à ce que l’exercice de l’option lui permette de récupérer plus d’argent qu’il n’aurait perdu via le trading des actions.

Contrepartie – Un acteur dans une transaction financière. Une contrepartie est un intervenant du marché qui se place en partie opposée d’une transaction à celle d’un opérateur sur le marché. Sur le marché du Forex, les teneurs de marché fonctionnent généralement comme contrepartie dans une transaction du Forex.

Consolidation – Il s’agit d’une période de temps sur le marché où les prix sont limités à une fourchette de négociation serrée. Une consolidation a lieu lorsque la majorité des traders reste sur la touche, ce qui conduit à des volumes très faibles.

Commission – Il s’agit de la prime du courtier qui facilite les transactions. Une commission est la différente entre le spread, qui correspond généralement à la différence entre le prix que le courtier est prêt à payer pour un actif et le prix que le courtier est prêt à racheter l’actif d’un trader. Une commission correspond aux frais facturés pour permettre à une transaction de se produire. Sur le marché Forex, les commissions ne sont imputés qu’à un environnement ECN pour couvrir le coût du maintien du protocole FIX sur lequel fonctionne le réseau de communication électronique.

Cotation directe – C’est une cotation qui exprime le taux de change en termes de quantité de monnaie nationale ou de monnaie de référence pour acheter une unité d’une autre monnaie. Ainsi, au lieu que la cotation classique de l’Euro contre le dollar US soit exprimée en termes de monnaie de base (EURUSD = 0.9860), la cotation directe est exprimée sous forme d’une monnaie contre la monnaie de base.

Capitaux propres – Le solde des fonds sur le compte de trading. Il est calculé selon la formule suivante: solde + bénéfice flottant – perte flottante. En d’autres termes, les capitaux propres sur un compte sont calculés en additionnant le solde inutilisé sur ce compte à la différence entre les bénéfices flottants réalisés et les pertes flottantes sur les positions ouvertes.

Change – L’achat ou la vente d’une devise contre la vente ou l’achat d’une autre. Ce terme est également utilisé pour décrire le marché sur lequel les devises rachetés et vendus les unes contre les autres dans le but de profiter de l’évolution des taux de change entre une monnaie et une autre. Dans le langage de tous les jours, il fait référence à une monnaie étrangère.

Couverture – Une transaction qui réduit le risque d’une position d’investissement existante. Une couverture est une opération qui est utilisée pour couvrir les pertes qui pourraient être encourues sur un autre investissement. Un exemple de couverture est l’utilisation d’une option courte sur le marché des contrats à terme de devises pour couvrir une position longue sur le marché des changes au comptant. La façon dont la couverture est construite est telle que si l’investissement qui est couvert est rentable, les pertes de la position de couverture seront beaucoup plus faibles que les bénéfices de la transaction couverte. Au contraire, si la transaction couverte se termine en perte, les bénéfices de la couverture dépasseront les pertes de l’ordre couvert.

Couvrir – Une opération d’assurance contre les variations défavorables du marché à travers un contre-achat ou contre-vente d’actifs. C’est l’utilisation active d’un point de vue opposé sur un autre marché pour couvrir les pertes qui peuvent être subies par un investissement sur un certain marché.

Cotation indirecte – Il s’agit d’un système de cotation du prix d’une devise où la valeur est exprimée en fonction du nombre d’unités de monnaie étrangère à utiliser pour acheter une unité de la monnaie locale. En d’autres termes, la cotation indirecte dépendra du pays utilisé comme point de référence. Si le trader est Canadien et veut exprimer la cotation de change USD/CAD d’une manière indirecte, cette citation sera exprimée en unités de USD nécessaires pour acheter 1 CAD par exemple 1,0078 USD = 1 CAD.

Chiffre d’affaires – Le volume total de toutes les transactions effectuées sur une période de temps donnée. Il peut s’agir du coût cumulé de toutes les opérations de trading sur un laps de temps spécifique. Le chiffre d’affaires quotidien moyen sur le marché Forex est d’environ 4 trillion $.

D

Dévaluation – La dépréciation de la monnaie nationale, ou en d’autres termes, la baisse du taux par rapport aux devises étrangères et à l’or. En Grande-Bretagne, par exemple, en Septembre 1992 le relèvement des taux d’intérêt en situation de stagnation de l’économie étaient la raison de la dévaluation de la livre. Le 16 Septembre la livre a perdu 2,7% par rapport au mark et le soir, elle était échangée à New York à 2,703.

Devise de base – En termes de trading, les devises sont cotées par paires. Ceci est du au fait que vous ne puissiez pas échanger une monnaie à part entière. Une monnaie est toujours négocié en échange d’une autre. La première devise de la paire est la devise de base. La devise de référence est la monnaie dans laquelle les taux de change sont généralement cités pour une paire de devises. En exprimant le taux de change, son taux est fixée en fonction d’une autre monnaie par rapport à une unité de la devise de base. Par exemple, si une cotation de l’EUR/USD est à 1.3109, cela signifie que 1,3109 dollars américains peuvent être utilisés pour acheter une unité de la devise de base. Exemples: USD/JPY, le dollar américain est la monnaie de base; EUR/USD, l’euro est la devise de base.

Dealing Desk (bureau de négociation) – C’est le département d’une entreprise de courtage, teneur de marché, qui est responsable de l’exécution des ordres de trading sur le marché du Forex. Les dealing desks agissent comme intermédiaires entre le trader et les fournisseurs de liquidité, mettant en relation les acheteurs avec les vendeurs et remplissant les ordres de vente avec les ordres d’achat. Les dealing desks peuvent également être trouvés dans les banques et les établissements financiers.

Diversification – L’acquisition d’une vaste gamme de titres afin de réduire les risques: la baisse des taux de certains titres est couverte par la croissance des prix des autres. L’histoire de la société Kimberly Clark est l’un des succès de la diversification. La société a travaillé dans un secteur des pâtes et des papiers. À un moment donné, le chef d’entreprise a réalisé qu’il devenait difficile pour l’entreprise de se développer dans ce secteur à l’échelle mondiale. L’incitation majeure était de trouver un nouveau marché, une nouvelle industrie, et une nouvelle stratégie. Kimberly Clark a donc développé la société Procter & Gamble dans le secteur des biens de consommation du papier. Ils commencèrent à produire des couches “Haggies”, des produits cosmétiques et ils ont maintenant réussi à atteindre leur objectif.

Devise Exotique – Une monnaie exotique est une devise pouvant être négociée et en tant que telle, avec peu de liquidité et des spreads très larges. C’est par exemple le cas de la couronne suédoise (SEK), de la couronne norvégienne (NOK) ou de la livre turque. Sur les plates-formes du forex, les paires de ces monnaies ont généralement des spreads très importants. Par exemple, l’EURSEK présente un spread allant jusqu’à 50 pips sur certaines plates-formes. En conséquence, elles ont aussi des ecarts intrajournalier larges. Des exemples de paires de devises exotiques sont l’EURSEK, l’EURNOK, l’USDZAR etc.

Devise Faible – Une monnaie dont la valeur fluctue très souvent, le plus souvent à la baisse. Cette expression peut également être utilisée pour décrire une monnaie qui se négocie à un niveau bas par rapport aux autres devises ou une monnaie qui requiert de grandes quantités pour être échangés pour des montants inférieurs d’une monnaie étrangère.

E

EA (Conseiller Expert) – Un conseiller expert ou un robot du Forex est un logiciel dont l’algorithme est basé sur une stratégie de négociation, et programmé pour ouvrir et fermer des positions sur le marché automatiquement en fonction de la stratégie de négociation pour laquelle il a été programmé.

Exposition Economique – Le risque que les finances d’une entreprise” soit exposée à la suite de fluctuations des taux d’intérêt et des taux de change, surtout lorsqu’une composante des activités de l’entreprise doit faire face à des opérations de change ou des transactions transfrontalières. Habituellement, une telle entreprise soumise à une exposition économique doit échanger régulièrement sa monnaie locale contre une monnaie étrangère, ou emprunter de l’argent auprès des institutions de financement extérieures. Dans chaque cas, il existe un risque d’exposition économique en raison de la nature variable des taux d’intérêt et des taux de change. L’entité risque donc de perdre de l’argent par de simples échanges d’argent si la monnaie locale se déprécie par rapport à la monnaie étrangère.

Ecart de couverture – un écart de couverture signifie que le trader possède simultanément un volume égal d’actif à l’achat et à la vente sur une position active. En d’autre termes, si un trader détient 0,5 lots sur un ordre long sur l’EURUSD et détient également 0,5 lots sur un ordre cours sur l’EURUSD, le gain/la perte nette est neutralisé(e) jusqu’à ce que l’opérateur ferme l’une de ces positions. Ceci fonctionne très bien comme stratégie de couverture sur les comptes correctemment financés. Cette manoeuvre est utilisée lorsqu’un trader est soudainement incertain de l’issue d’un ordre et n’a pas le temps d’utiliser une couverture adéquate sur un autre marché.

Exécution instantanée – L’envoi de cotation au système de trading sans demande Une exécution instantanée est une demande faite au courtier pour exécuter l’ordre d’un client au prix du marché.Elle est utilisée lorsque un trader veut se lancer dans une position immédiatement afin de profiter de cette position le plus rapidement possible.

Effet de levier – Rapport entre la somme d’argent sur le compte (dépôt) et les fonds à disposition. Les opérations effectuées sur le marché Forex sont de l’ordre de dizaines de milliers (comptes mini-lot) ou des centaines de milliers (comptes de lot standard). De nombreux traders ne peuvent pas se permettre d’acheter ces montants. Ainsi, les courtiers proposent de faire correspondre les fonds du trader avec un ratio correspondant au capital de négociation afin que le trader puisse satisfaire ses obligations sur cette transaction. Ces fonds empruntés et offerts par le courtier représentent ce qu’on appelle l’effet de levier. Le montant de l’effet de levier utilisé dépend du rapport entre les fonds du trader et les fonds du courtier. Par exemple, l’effet de levier minimum aux États-Unis est de 1:50, ce qui signifie que pour chaque 1 000$ le courtier pourra faire correspondre 50.000 $ au fonds du trader.

F

Fakeout – Un fakeout est une situation où un trader prend une position sur le marché sur la base de l’analyse effectuée avec des indicateurs techniques, mais le résultat de l’opération est différent dans la mesure où l’actif ainsi analysé prend une direction différente à celle prévue lors de l’analyse technique. Les Fakeouts surviennent fréquemment quand un trader utilise un seul indicateur pour effectuer une analyse technique.

Flux de cotation – Les cotations pour chaque titre entré dans le système. Il est plus juste de le définir comme un flux de données à grande vitesse qui transmet des informations sur les prix en temps réel et sans retards. Le niveau de cotation de la plate-forme du courtier (niveau I, II ou III) détermine la vitesse à laquelle le flux de données arrive à l’utilisateur final.

G

Gap – Un intervalle de prix pour lequel la cotation n’a pas eu lieu. Un gap se produit généralement après les heures de négociation, qui pousse le prix d’un actif à une certaine distance du prix de clôture du marché d’origine, créant ainsi une zone où aucune cotation n’est faite. Les gaps se produisent lorsqu’il y a beaucoup de volatilité, et quand certains marchés sont en mouvement suite à des annonces, comme un rapport de bénéfices que le marché apprend après les heures de négociation.

Good Till Cancelled Order (GTC) – Ordre dachat ou de vente qui reste ouvert jusqu’à ce qu’il soit rempli ou annulé. Un ordre jusqu’à annulation est utilisé par un trader quand il/elle estime que les conditions selon lesquelles l’actif est négociées sont celles pour lesquelles un ordre rempli apportera des rendements favorables pour le trader, quel que soit le temps nécessaire pour que la transaction soit ouverte.

Glissement – C’est l’expérience de ne pas voir son ordre rempli avec (ou même très proche de …) votre prix prévu lorsque vous passez un ordre sur le marché ou arrêtez les pertes. Cela peut se produire dans les cas suivants: le prix du marché évolue tout simplement trop rapidement, le marché n’est pas liquide ou vous avez choisi un courtier démotivé. Un glissement se produit généralement dans un marché très volatile (lorsqu’il y a un effet systémique qui provoque que l’ensemble du marché, des actifs ou des devises chutent, créant une situation où il n’y a pas de traders pour acheter la position à un stop loss. Parfois, cela se produit car les courtiers remplissent de grosses commandes de trading des opérateurs institutionnels en premier lieu, et au moment où ils passent aux ordres de détail plus petits, la forte demande sur l’actif créé par les ordres institutionnels a fait monter les prix trop loin.

I

Intervalle – La différence entre le prix maximum et le prix minimum d’une certaine période de temps. L’intervalle est la distance entre les plus hauts établis par le prix d’un actif et les plus bas établis par le même actif sur le même laps de temps. L’intervalle peut ensuite être utilisé pour prendre certaines décisions de trading telles que où placer ses objectifs de bénéfices et ses arrêts sur pertes. L’intervalle peut également aider le trader à déterminer le mouvement d’une paire de devises sur une période de temps donnée. L’identification de l’intervalle est également la base de la négociation des traders sur intervalle, qui achètent généralement à un prix bas et sortent de l’actif lorsqu’il touche un sommet de prix, pour ensuite vendre sur les sommets de prix et sortir à nouveau sur un minimum prix.

Indice NASDAQ – Un indice secondaire entièrement électronique, spécialisé dans les actions des sociétés technologiques. Créé comme successeur du marché Over-the-Counter (OTC) en 1971, l’indice NASDAQ est représenté par les prix moyen des actions pondérées du marché. La négociation des titres sur le NASDAQ se fait électroniquement à l’aide d’échanges de trading en ligne. Ceci est différent de la façon dont les titres sont négociés sur le NYSE (mise aux enchères sur le parquet). Il est commercialisé comme un actif de l’indice boursier. En dépit d’être connu pour ses valeurs technologiques, d’autres secteurs tels que les produits pharmaceutiques sont également inscris sur l’indice NASDAQ.

L

Liquidité de Marché – C’est un marché sur lequel il existe un grand nombre d’acheteurs et de vendeurs. Ainsi les volumes d’échanges sont élevés et il n’est pas difficile de faire correspondre les cotations sur le carnet d’ordres car il y a toujours un acheteur ou un vendeur prêt pour accepter n’importe quel type d’ordre . Les ordres sur un marché liquide sont remplis instantanément car il y a toujours des acheteurs pour acheter les ordres de vente et des vendeurs pour correspondre aux ordres d’achat.

Liquidité – Fait référence à la relation entre la taille de la transaction et les mouvements des prix. Par exemple, un marché est «liquide» si les opérations importantes peuvent se produire avec des changements de prix minimes. Le marché du Forex est réputé comme étant très liquide car les transactions qui y sont effectuées sont de l’ordre de centaines de milliers à des millions et des milliards de dollars. Lorsque les traders ne peuvent se permettre d’acheter des centaines de milliers de dollars, les teneurs de marché interviennent pour acquérir des positions auprès des fournisseurs de liquidité de manière à combler le gap de liquidité, et ces positions sont revendus à des traders en petits morceaux.

Lot – Unité des opérations de change. Un lot est la mesure du volume du trading ou de le montant de l’échange investi dans un trading sur le forex, et équivaut à 100 000 unités de la devise de base pour une transaction sur le Forex. Un Lot standard peut être subdivisé en mini-lots (un millième d’un lot ou 1/1000 lots) et en micro-lots (un millionième d’un lot ou 1/1, 000 000 lots).

Lot de Cent – Un grand nombre de cent équivaut à 1/1000 micro lots, où la valeur du déplacement d’un point du prix est équivalent à 1 cent.

Lot maximal – C’est la taille d’une opération/le volume maximum admissible qu’un trader peut utiliser pour une opération sur le forex sur la plate-forme de trading de son courtier.

Lot minimum – C’est la taille d’une opération/le volume minimum admissible que le trader peut utiliser pour une opération sur le forex sur la plate-forme de trading de son courtier. Certains courtiers permettent à un lot minimum de 0,1 tandis que d’autres permettent 0.001 lots (1 micro lot).

Le bénéfice ou la perte non réalisée (flottante) – Un bénéfice ou une perte non réalisé(e) est une situation où une position active sur le marché a évolué pour généré un bénéfice ou une perte latente, mais que la position n’a pas été fermée de manière à valider ce bénéfice ou cette perte sur le compte de trading.

M

Marge – La garantie, qui est exigé par le concessionnaire auprès du trader, et pour maintenir une position ouverte verrouillée ou une position vérrouillée que le client a l’intention d’ouvrir. Chaque outil, actif ou marché a ses propres exigences de marge. La marge est la garantie correspondant à l’effet de levier.

Marge initiale – Le dépôt qu’un client doit faire avant d’obtenir une limite supérieure de trading. Elle peut également être présentée comme le capital initial que le courtier demande à un trader de posséder sur son compte pour être utilisé comme garantie pour tous les ordres à effet de levier ouverts sur le marché. Les exigences relatives à la marge initiale diffèrent d’un courtier à un autre et d’un pays à l’autre. Aux États-Unis, la FINRA oblige les opérateurs à avoir une marge initiale de 25% de la somme obtenue par le courtier, comme levier pour une transaction.

Marché interbancaire – Il s’agit d’un marché financier strictement reservé aux banques pour le trading de devises, sur le marché monétaire et sur autres instruments financiers.

Marge nécessaire – La garantie (selon l’expression monétaire), qui est exigée par le concessionnaire pour maintenir une position ouverte. Sur les marchés à effet de levier, le trader est tenu de maintenir une marge afin de prémunir les positions ouvertes contre les pertes. Il s’agit de la marge qu’un courtier regarde avant d’émettre un appel de marge et de fermer les positions correspondantes. Si le trader dispose d’une marge nécessaire suffisante sur son compte pour maintenir une position, un appel de marge ne sera pas émis et les positions actives ne seront pas fermées.

Marché Ouvert – Le terme de «marché libre» est utilisé pour décrire un marché qui est ouvert à tous les acteurs et où les traders peuvent effectuer des achats et des ventes de titres sans restriction. Il s’agit également d’un marché non-réglementé. Avant 1997, le marché du Forex n’etait pas un marché ouvert, mais après la déréglementation du marché cette année là, les traders individuels ont été autorisés à entrer sur le marché, ce qui a transformé le marché du Forex un marché ouvert.

Monnaie – l’argent émis par le gouvernement. La monnaie a évolué au fil des siècles des grains lorsqu’elle était considérée comme une réserve de valeur, à l’or et l’argent, puis s’est progressivement transformée avec l’utilisation de pièces de monnaie frappées et du papier-monnaie. C’est une forme d’argent utilisée comme unité d’échange au sein d’un pays. L’argent est connu comme monnaie car, une fois que l’organisme émetteur (la banque centrale) a décidé du montant d’argent mis en circulation à un moment donné, le montant actuel de l’argent dans un système passe d’une personne à une autre basée sur l’échange de biens ou de services contre cette devise, et ceci est assimilé au courant d’une rivière qui coule d’un point à l’autre.

Matières premières – Ceux-ci sont des instruments financiers négociables dont les contrats sont basés sur des matériaux de valeur qui sont soit extraits du sol (des matières premières dures telles que l’or, gaz naturel, pétrole), ou soit basés sur les produits agricoles (maïs, café, cacao, blé).

Marché centralisé – Un échange centralisé où tous les ordres du marché sont acheminés, sans autres bourses concurrentes qui reçoivent des ordres/cotations. Ainsi, toutes les cotations obtenues via cet échange sont les mêmes pour à tous les acteurs de ce marché.

Monnaie forte – Une monnaie qui est utilisée et a une large acceptation internationale en raison de la stabilité de son pays d’origine et le respect et de la valeur dont le pays dispose en matière de commerce international. En conséquence, ces monnaies sont largement négociées en raison de la demande mondiale, ce qui se traduit par une grande liquidité de cette monnaie. Un exemple est le dollar US qui est utilisé pour le règlement de la plupart des transactions internationales. La valeur des devises fortes ne connaît pas d’oscillations sauvages de fluctuation.

Marge de variation – Fonds, qui sont nécessaires pour apporter les capitaux propres sur un compte et assurer le niveau de la marge initiale, calculé sur une base journalière. Lorsque la marge initiale du trader, nécessaire pour maintenir une position ouverte, chute en dessous de la marge de sécurité, le courtier exigera que le trader refinance son compte de sécurité au-dessus de la marge de sécurité de sorte que la position reste ouverte. C’est la base de la marge de variation.

Marge utilisée – C’est la partie du compte de capitaux propres du trader qui a été utilisé en garantie des opérations/positions sur le marché du forex. Chaque fois que le trader ouvre une position sur le marché du forex, l’argent est prélevé sur son compte à titre de garantie pour le capital prêté par le courtier pour former l’effet de levier de l’opération. C’est le capital utilisé.

Marché au comptant (spot) – Un marché où les gens achètent et vendent des instruments financiers réels (monnaies) pour une livraison sous deux jours. Le marché spot est caractérisé par de très courts délais de règlement. Le marché boursier et le marché des devises sont des marchés au comptant. Ils sont à l’opposé des marchés à terme en matière de dates de règlement.

N

Niveaux de Limite et de Stop – Ce sont les niveaux de prix qu’un trader a fixé comme objectif de prise de bénéfices et d’arrêt des perte respectifs pour ses opérations sur le forex . Certaines plates-formes de négociation exigent que l’opérateur définisse ses objectifs de bénéfices et d’arrêt des pertes en utilisant une limite et un ordre stop loss. Les niveaux de prix qui seront choisis pour ces objectifs sont connus comme les niveaux de limite et de stop.

Niveau d’Appel de Marge – C’est le niveau du prix qu’un actif devra atteindre avant que le courtier n’envoie la demande au trader d’ajouter plus de fonds sur son compte ou de risquer la fermeture de toutes ses positions ouvertes. Avant d’enregistrer un compte de trading à effet de levier comme l’on peut le faire sur le marché du forex, le trader doit accepter qu’un niveau de prix donné sera utilisé dans le calcul de fermeture d’une position afin de protéger les fonds propres du trader en cas d’opération déficitaire. C’est ce qu’on appelle le niveau d’appel de marge.

Niveau de Stop – C’est le niveau de prix auquel le courtier fermera automatiquement toutes les positions du trader en raison de la chute du niveau des capitaux propres sur le compte chutant à des niveaux critiques. Si le niveau de marge est inférieur au niveau de Stop, l’arrêt sera exécuté au prix du marché.

O

Ordre – l’ordre d’un client d’acheter ou de vendre une certaine quantité à un taux donné. Il existe plusieurs types d’ordres, et ils peuvent tous être regroupés dans deux types d’ordre principaux: les ordres de marché et les ordres en attente. Les ordres d’Achat ou de Vente au marché sont des ordres instantanés (au marché). Au contraire l’Annulation d’Ordres (OCO), les Stop à l’achat, les Stops à la Vente, La limite à l’achat, La limite à la Vente, la Limite d’Entrée/Un Stop, Les ordres à la Journée (GTD) et Good Till Cancelled ( CGV) sont tous des types d’ordre en attente.

Opération non-commerciale – Les types d’opérations effectuées sur un compte de trading suivantes constituent des opérations non commerciales: dépôt, retrait, remboursement et vulgarisation du crédit. Ce sont toutes les opérations effectuées par un trader sur un compte de trading du Forex en dehors de la négociation.

Ordre en attente – L’ordre d’un client pour ouvrir une position lorsque le prix atteint un certain niveau. Un trader peut décider d’utiliser un ordre en attente si les prix actuels du marché sont considérées comme défavorable, mais qu’il s’attend à obtenir des niveaux de prix où ses chances de rentabilité sont plus élevées. Les ordres en cours sont également utilisés lorsqu’un trader prévoit que les prix retracent des niveaux moins élevés avant de reprendre la tendance précédente, ou lorsque le trader est en attente de confirmation d’un rupture d’un niveau clé avant d’entrer dans la même direction que la cassure.

Ordre Limité – Un ordre d’exécuter une transaction à un prix déterminé (la limite) ou à un niveau meilleur. Un ordre limite d’achat sera à la limite ou inférieur, et un ordre limite de vente sera à la limite ou supérieur. Ce type d’ordre est utilisé lorsque le trader estime que le marché est sur une phase descendante avant de se reprendre (pour la Limite dAchat) ou de hausse avant une chute (pour la Limite de Vente). Une autre façon d’utiliser l’ordre limite pour une transaction ouverte est de fixer un objectif de bénéfice afin qu’une fois que l’opération atteint cette cible, la transaction soit automatiquement fermé pour engranger les bénéfices.

Ordre de Prise de Bénéfices – Les instructions d’un client pour acheter ou vendre une paire de devises qui, lorsqu’elles seront exécutées, se traduiront par la réduction de la taille de la position actuelle et un bénéfice sur ladite position. Cet ordre est utilisé par le trader pour fermer automatiquement une position lorsque la position a évolué en sa faveur et a atteint un certain niveau. Cet ordre est exécuté en remplissant le prix souhaité dans l’onglet ‘Prise de Bénéfices’ lors de l’exécution de l’ordre (MT4), ou en utilisant l’onglet Ordre Limite ou en utilisant l’autre extrémité d’un ordre OCO.

Ordre Stop – Un ordre d’acheter ou de vendre une devise lorsque le prix de la monnaie atteint ou dépasse un niveau spécifié. Un ordre stop est utilisé de deux manières. Sur certaines plateformes de trading du Forex, l’ordre stop est utilisé pour définir l’arrêt de perte sur une position active. Une autre façon d’utiliser l’ordre d’arrêt est de profiter de cassures de prix. En fixant un ordre stop au-delà d’un niveau clé (au-dessus de la résistance pour les opérations longue et en dessous du support pour les opérations courtes), le trader pourra profiter d’une cassure de ces niveaux clés même s’il n’est pas assis devant son ordinateur.

Ordre de vente à la meilleure limite – Un ordre pour exécuter une transaction uniquement à un prix déterminé (la limite) ou supérieur. L’ordre de vente à la meilleure limite est utilisé lorsque le trader pressent une tendance à la baisse pour l’actif, mais s’attend à ce que l’actif se hisse plus haut que le point de résistance le plus proche avant de reprendre son mouvement à la baisse. Une vente à la meilleure limite est un ordre en attente. En utilisant une limite de vente, cela garantit que les traders tirent un bénéfice d’un actif qui a encore une tendance à la hausse mais qui ne devrait pas durer longtemps.

Ordre au marché – L’ordre passé par le client pour un achat immédiat ou la vente d’un titre au prix du marché. Il peut également être décrit comme un ordre/une instruction d’un trader à un courtier de remplir immédiatement un ordre au prix actuel de l’actif sur le marché.

Ordre Stop limité – Il s’agit d’un ordre d’arrêt qui indique une limite de prix de l’actif de sorte que la limite ainsi obtenue devienne un ordre limité et non un ordre au marché.

P

Positions fermées – Acheter et vendre des positions pour un même actif avec le même volume de transactions. Le verrouillage de positions est une action de couverture d’urgence pour empêcher davantage l’augmentation d’une perte flottante sur une position qui est allé contre la perception du trader. Si une transaction va dans la mauvaise direction, il existe un risque: il pourrait continuer ainsi pendant un certain temps, le trader peut donc décider de placer un autre ordre dans la direction opposée afin de réduire les pertes supplémentaires et de gagner du temps pour évaluer les positions.

Profondeur de Marché – Il s’agit de la taille nécessaire d’un ordre pour faire évoluer les marchés d’un certain degré, ou modifier le prix d’un actif d’un certain degré. Une profondeur accrue du marché signifie qu’il y a beaucoup de liquidités sur le marché. Au contraire, un profondeur de marché réduite signifie que les actifs sont illiquides. Un marché dont la profondeur du marché augmente permet d’obtenir plus facilement un prix déterminé en baissant le spread et en augmentant le nombre d’exécution d’ordres instantanés.

Prix du marché – C’est le prix qui existe actuellement pour un actif sur le marché. Par exemple, si le prix d’une paire de devises est côté à 1.2890/1.2893 en temps réel, alors il s’agira du prix de l’actif sur le marché.

Pas minimum – C’est le changement de volume des échanges minimum d’un actif que le trader peut acheter. Par exemple, un lot standard a une taille de lot minimale de 1 lot et un pas minimal de 0,1 lot permettant au trader d’acheter 1.1, 1.2, 1.3, 1.4 lots de cet actif, le tout avec une augmentation ou une diminution de 0,1 lot (qui correspond au pas minimum).

Position ouverte – Toute position (longue ou courte) qui est soumise aux fluctuations du marché et n’a pas été clôturée par une transaction opposée correspondante. Sur les plateformes du Forex, un onglet affiche toutes les positions ouvertes. Cette information est importante, surtout si le trader a plusieurs positions ouvertes, afin qu’elles puissent toutes être suivies. Le trader peut également utiliser ces informations pour vérifier son exposition au marché et pour éviter les risques excessifs.

Prix au comptant (spot) – Le prix actuel du marché de la monnaie qui est normalement réglé en 2 jours ouvrables (1 jour pour l’USD/CAD). Habituellement, le prix auquel la transaction a été clôturée est le prix au comptant et c’est le prix auquel l’actif est réglé dans un délai de T + 2 jours, y compris le jour «T» de la transaction.

Position courte – Une situation ayant lieu lorsqu’une vente de monnaie a eu lieu et doit être couverte par le rachat respectif. Une position courte est assumée par le trader sur un actif lorsqu’il s’attend à ce que les prix baissent, et sur le marché du Forex, elle est exécutée par la vente de la monnaie de base et en même temps l’achat de la devise de contrepartie, puis en re-échangeant des devises par acheter la devise de base à un prix inférieur à la monnaie de contrepartie qui a maintenant une valeur plus élevée.

Position longue – Une position ouverte pour acheter un actif, avec l’intention de profiter de la hausse des prix. Sur le Forex, une position longue consiste à acheter la devise de base et à vendre simultanément des parts équivalentes d’une monnaie opposée.

Perte – Une perte est une situation où le prix d’une paire de devises se déplace dans la direction inverse de la position prise par le trader tel que, lorsque l’ordre sera fermé, le trader se retrouve avec moins de liquidités sur son compte que lorsqu’il a commencé cette opération. Par exemple, si un trader prend une position longue sur la paire EURUSD à 1,2908 et fixe un objectif de bénéfices à 1,2958 et un arrêt sur pertes à 1,2868, et que la monnaie se replie pour venir frapper le stop loss à 1,2868, le trader aura alors réalisé une perte sur cette opération.

Prix de Vente – Le prix auquel une paire de devise ou la garantie est mise en vente. Le cours de Vente est le prix indiqué au cours pour lequel un investisseur ou un trader peut acheter une paire de devises, ou le prix auquel un courtier vendra une paire de devises à un trader. Il est également connu sous le nom d’«offre», “prix demandé” et “taux de vente”. Lors d’une cotation, deux prix qui sont répertoriés, et le prix indiqué sur le côté droit d’un carnet d’ordre représente le cours de Vente. Le prix de Vente est toujours plus élevé que le prix d’Achat. Par exemple, pour une cotation listée à 1.2346/1.2349, 1,2349 est le prix de Vente.

Paire de devises – L’outil d’opération de conversion basé sur le changement d’un taux de devise contre une autre.L’exemple d’une paire de devises est USD/JPY. Les paires de devises sont mises en place lorsque le taux de change d’une monnaie à une autre est mesuré sur le marché du Forex. Une monnaie ne peut pas être échangée contre elle-même. Ceci explique pourquoi les devises sont associées de telle sorte qu’elles reflètent le taux de change d’une devise contre une autre. Dans une paire de devises, la première devise cotée est la devise de base tandis que la devise inscrite sur la droite est appelée la devise de contrepartie.

Paire de devises – Elle mesure la taille et le nombre de positions ouvertes à l’achat et à la vente pour un actif à des prix différents. Cette information est une mesure de la liquidité du marché et est également la base des données figurant dans le carnet de commandes, accessible à l’aide d’opérateurs des plateformes de négociation de niveau II. Une autre définition décrit profondeur de marché comme étant le nombre d’unités de l’actif qui peuvent être achetées sans affecter significativement le prix de l’actif. En d’autres termes, une ordre très important doit être fait avant que le prix de l’actif ne change de manière significative.

Prix à Cinq chiffres – Un système où les paires de devises sont évalués à 5 décimales au lieu des quatre conventionnelles. Par exemple, la cotation pour l’EURUSD avec un prix à cinq chiffres serait exprimée de la manière suivante: 1,31092. Il s’agit d’un modèle de tarification plus exact pour le marché des changes et il est couramment utilisée par les courtiers ECN.

Plat – Le plat est un terme qui a trois significations. Sur le Forex, il indique un état d’être, ni sur une position longue, ni sur une position courte, ou en d’autres termes, la description d’un portefeuille de négociation sans exposition au marché. Cela peut aussi faire référence à une obligation qui n’a pas d’intérêt associée, ou un état où le prix ne monte pas, ni ne descend (marché plat).

Prix à Quatre chiffres – Un système de fixation des prix des paires de devises avec 4 décimales. Par exemple, une cotation pour l’EURUSD avec des prix à quatre chiffres serait exprimée de la manière suivante: 1.3109. Ce système de prix est surtout utilisé par les teneurs de marché.

Prix à Quatre chiffres – Un système de fixation des prix des paires de devises avec 4 décimales. Par exemple, une cotation pour l’EURUSD avec des prix à quatre chiffres serait exprimée de la manière suivante: 1.3109. Ce système de prix est surtout utilisé par les teneurs de marché.

Pip – Le plus petit incrément de changement d’un prix en devises étrangères, soit vers le haut, soit vers le bas. Un pip est un point de pourcentage d’intérêt, et est équivalent à 0,0001 ou dix-millièmes d’unité de 1. Pour le Yen, un pip est équivalent à 0,01.

Point – Le mot «point» peut être utilisé de différentes façons sur les marchés financiers. Il peut être utilisé pour faire référence à un changement de prix minimal d’un actif ou d’une paire de devises. Le prix initial d’une sécurité pouvait par exemple être de 1.3550 et il a chuté à 1,3545. Cela signifie qu’il y a eu un changement de taux de 5 points. Un point peut également être utilisé pour faire référence à un «point de base», qui correspond à un centième de point de pourcentage ou 1/10000. Il est un terme couramment utilisé pour décrire les changements dans le taux d’intérêt, en un an pour une monnaie. Le point peut également être utilisé pour se référer à un point de pourcentage, c’est-à-dire la différence arithmétique entre deux pourcentages.

Prix – Le prix auquel la devise sous-jacente peut être acheté ou vendu. Habituellement, le prix peut être donné par les teneurs de marché au trader (indirectement), ou aux fournisseurs de liquidité (les banques) directement dans un environnement sans dealing desk. Les prix des devises peuvent être soit tirés par la demande du marché, ou par l’intervention du gouvernement.

Prix d’Achat – Le prix auquel un vendeur est prêt à acheter une monnaie auprès d’un investisseur ou d’un trader, ou le prix auquel un investisseur ou un trader peut vendre une paire de devises à un concessionnaire. Il est également connu comme le “prix d’offre” et “cours acheteur”. Sur un carnet d’ordre, il existe deux prix répertoriés, et le prix indiqué sur le côté gauche du carnet d’ordres constitue l’offre. Le prix d’Achat est toujours inférieur au prix de Vente. Par exemple, pour une cotation qui est affiché comme 1.2346/1.2349, 1.2346 est le prix d’achat.

Point de Base – Un point de base est un centième de point de pourcentage, ou 1/100 (0,01%).Ce terme tire ses origines dans la pratique du trading de «base», ou de la différence de pourcentage entre les spreads. Il est couramment utilisé pour décrire le niveau de variation du taux d’intérêt. Ainsi, si une banque centrale augmente le taux d’intérêt de 4,5% à 5%, c’est une augmentation de 0,5% ou 50 points de base.

R

Risque global – Il s’agit d’une mesure de l’exposition totale de l’investisseur au marché spot et au marché des contrats à terme. Ces investisseurs sont les banques, les grandes entreprises, les fonds d’investissement et d’autres institutions financières. La définition pour le marché du Forex est l’exposition d’une entité commerciale aux fluctuations des taux de deux monnaies. Le risque global est un indicateur clé qu’une entité commerciale doit employer afin d’évaluer l’exposition maximale admissible à une opération avant de s’engager sur cette position. Une fois que celui-ci a été déterminé, des limites peuvent être placées sur les positions. Les grandes entreprises telles que les banques “too big to fail” ont des limites de risque global plus grandes que les petites entreprises ayant des côttes de crédit inférieures.

Recotations – C’est un phénomène qui se produit lorsque les prix ont évolué entre le moment où ils sont affichés et le moment où le trader clique sur le bouton d’exécution des ordres sur sa plate-forme. L’ordre n’est pas exécuté, et le trader reçoit une demande d’acceptation du nouveau prix pour l’ordre qu’il a demandé d’exécuter, ou au contraire, l’exécution de l’ordre est annulée si aucune mesure n’est prise dans les quelques secondes suivantes.

Rempli – Le processus de passage d’ordre d’un client pour acheter ou vendre une paire de devises. Dans un environnement ECN, le remplissage de l’opérateur se fait généralement au prix qu’il a ordonné à un fournisseur de liquidité. Dans un environnement dealing desk, le remplissage de l’opérateur peut ne pas être nécessairement le prix qu’il a ordonné, en particulier dans une situation de volatilité des marchés.

Report Taux d’intérêt – Le revenu ou le coûts associé au maintien d’une position de change d’un jour au lendemain. Ceci se produit lorsque les paires de devises sur un position ont des taux d’intérêt différents sur la même période de temps. Le report de taux d’intérêt est à la base du trading de report, où les traders cherchent des paires de devises qui présentent un taux d’intérêt à haut rendement pour une monnaie et une autre avec un taux d’intérêt inférieur.

Ratio de Bénéfices/Pertes – C’est le rapport entre le nombre de trades gagnants par rapport au nombre de trades perdants.Le ratio gains/pertes ne prend pas en compte le montant qui a été gagné ou perdu sur chaque transaction, mais uniquement le nombre total de transactions des deux côtés de l’équation.

Rolle-over (Report) – Le processus d’extension de la date de valeur de règlement sur une position ouverte avant la prochaine date de valeur valide. Sur le Forex, un Rolle-over (roulement) peut soit entrainer un taux d’intérêt appliqué sur le compte du trader, ou payer au trader un taux d’intérêt, en fonction du spread de taux d’intérêt des deux devises de la paire de devises échangée, et qui a été renversé au jour de bourse suivant.

Rapport de hausse ou de baisse – C’est le rapport entre le volume d’actifs qui a terminé la journée plus de ceux qui a terminé la journée inférieure. Le rapport de hausse/de baisse est couramment utilisé sur le New York Stock Exchange comme indicateur des tendance; un ratio plus élevé indique une tendance haussière.

S

Scalping – Il s’agit d’une technique de trading consistant à ouvrir et à fermer des positions manuellement à quelques minutes les unes des autres afin de capturer de petits mouvements du marché et les augmenter progressivement au fil du temps ces pour produire des bénéfices accrus.Les scalpeurs utilisent des positions avec de plus gros volumes afin de gagner plus d’argent sur des objectifs de pips plus petits.

Solde – Le résultat financier de l’ensemble des opérations réalisées d’un compte de trading.Sur le marché Forex, il existe un solde non utilisé et un solde utilisé (ce qui correspond à la marge de capitaux pour le trader lors du trading avec effet de levier). Le véritable solde du compte de négociation ne peut être connu que lorsque tous les bénéfices ou les pertes non réalisés, ainsi que la marge initiale (du solde utilisée) sont inclus dans le solde inutilisé après que toutes les positions soient fermées.

Système monétaire européen (SME) – Les pays de l’UE dispose d’une sphère monétaire, qui a pour objectif de fournir un ratio de taux de devises national stable. Un autre objectif est de faciliter la stabilisation des relations économiques avec les pays étrangers en général.

Spread fixe – Il s’agit d’une situation où la différence entre le cours acheteur et le cours vendeur est toujours la même, quelle que soit la demande du marché et sa volatilité. Les spreads fixes sont une caractéristique de traitement d’un dealing desk sur le marché des changes.

Spread variable – Les spreads variables sont une caractéristique de la négociation d’un environnement ECN et décrivent une situation où la différence entre le cours acheteur et le cours vendeur d’une paire de devises change en fonction de la demande de la paire de devises et de sa volatilité.

Survendu – Un terme technique analytique qui décrit une situation où la valeur d’une paire de devises a chuté si bas que le prix de cet actif devrait subir une correction du marché vers le haut. Si les traders sentent qu’un actif est survendu, les vendeurs se retireront et les acheteurs reviendront en envoyant le prix de l’actif remonter.

Spread – La différence de points entre le cours acheteur et le cours vendeur. La différence entre le cours acheteur et le cours vendeur est la commission du courtier sur une transaction du forex. Les cours du marché sont indiqués avec deux prix: l’offre sur la gauche et la demande sur la droite. Si l’EURUSD est coté à 1.2980/2983, le spread est la différence entre ces deux prix (mesurés en points), et c’est-à-dire 3 pips. La taille du lot de la transaction déterminera la valeur financière du spread d’une monnaie. Les spreads sont plus faibles pour des paires de devises liquides (tels que l’EURUSD) et beaucoup plus élevés pour les paires non liquides telles que l’EURNOK.

Swap – Le paiement relatif au transfert d’une position ouverte pendant la nuit. Il peut être à la fois positif et négatif. La nuit de mercredi à jeudi le paiement est triplé. Le paiement du swap est basée sur le différentiel de taux d’intérêt entre les deux monnaies d’une paire de devises sur laquelle la position de trading est reporté à la séance suivante. Le swap est positif si le trader a une position longue sur la monnaie et que son taux d’intérêt est plus élevé, et négatif lorsque le trader est court sur la monnaie à rendement plus élevé (ou long sur la monnaie à faible rendement).

Stop Loss – L’ordre d’un client de fermer une position ouverte si l’opération a pris une direction contraire aux prévisions du trader jusqu’à un certain niveau de prix. Il est utilisé pour minimiser les pertes. Sur certaines plates-formes de négociation, cette commande est réglée sur un côté de l’ordre OCO, tandis que sur d’autres plates-formes un ordre d’arrêt est réglé sur une opération active ou un prix stop est entré au cours de l’envoi de l’ordre (MT4).

T

Taux Absolu – le taux absolu est une combinaison d’un pourcentage d’un swap de taux d’intérêt fixe et du pourcentage de ce taux, flexible ou flottant. Les swaps de taux d’intérêt sont utilisés par les entreprises pour se protéger contre les fluctuations brusques et indésirables des taux d’intérêt. Ainsi, si le swap est proposé avec une prime de 5% et un taux flexible de 2% par rapport à un taux de change flottant tel que le LIBOR ou l’EURIBOR est ajouté à cela, cela donne un taux absolu de 7%.

Taux de change croisé – La cotation d’un taux de change qui ne concernent pas le dollar US. En d’autres termes, le taux de change croisé est le taux de change entre deux devises croisées. Une autre définition le qualifie de taux de change cité de deux monnaies dans un pays où aucune des monnaies n’est la monnaie officielle.

Trading journalier – Désigne un style ou type de négociation où les positions sont ouvertes et fermées au cours de la même journée. Le trading journalier nécessite que l’opérateur analyse le marché en utilisant des graphiques à court terme (par exemple de 1 minute, 5 minutes, 15 minutes et 1 heure), afin d’identifier les paires de devises qui ont le potentiel de se déplacer entre 10 et 100 pips, puis d’exécuter la transaction en utilisant cette écart de pips comme cible et arrêter les prix. Une technique de trading journalier populaire consiste à trader lors d’une flambée des prix qui suit le fort impact sur le marché d’un communiqué de presse. L’opérateur a pour objectif de suivre le mouvement du marché résultant de la flambée des prix après ce communiqué de presse.

Tick – Un changement minime du prix de l’instrument tradé. Un tick peut représenter le mouvement d’un pip du prix à quatre chiffres d’un courtier.

Tendance – Le sens de l’évolution du marché. Si l’actif/le marché est en hausse, la tendance est haussière. Si le marché ou le prix d’un actif est en baisse, la tendance est baissière. Si le prix de l’actif est couvert pour une fourchette étroite de prix sur une période de temps considérable, la tendance est latérale/en phase de range et l’actif est en période de consolidation.

Taux d’escompte – le taux auquel une banque centrale est prête à prêter de l’argent à son système bancaire national. Il est également connu sous le nom de taux bancaire, ou taux d’intérêt sur le calendrier des actualités économiques. Les banques centrales fonctionnent comme un prêteur de dernier ressort. Les banques commerciales investissent les fonds déposés auprès d’elles par les clients sous la forme de prêts accordés aux particuliers et aux entreprises, ou sur d’autres véhicules d’investissement, mais sont tenues de conserver des fonds en réserve pour gérer le règlement des transactions. Parfois, les banques commerciales peuvent manquer de fonds en réserve. Elles pourront alors obtenir des prêts palliatives de la banque centrale, remboursable à un certain taux d’intérêt. C’est ce qu’on appelle le taux d’escompte.

Teneur de Marché – Une personne ou une entreprise qui fournit des liquidités en créant des prix dans les deux sens (offres et demandes) sur le marché. Sur le Forex, les opérations nécessitent de grands volumes afin d’éviter de grosses fluctuations des prix, ce qui nécessite que des traders passent des opérations avec des volumes d’au moins plusieurs centaines de milliers de dollars à des millions de dollars. Du fait que de nombreux traders ne peuvent avoir accès à ces sommes, les teneurs de marché interviennent pour racheter les actifs et tenir des positions à l’achat et à la vente sur les actifs, qui sont ensuite offerts par petits morceaux aux traders de détail pour acheter des dizaines de milliers de dollars par transaction.

Taux du marché – La cotation actuelle d’une paire de devises. Il s’agit du taux auquel une monnaie peut être utilisée pour l’échanger contre une autre en temps réel, et c’est le taux auquel un trader utilise un ordre de marché pour que la garantie soit remplit.

Tarif – Le prix d’une devise exprimé dans le prix unitaire de la monnaie d’un autre pays. Habituellement, le taux est exprimé comme étant le prix d’une monnaie contrepartie (la 2ème de monnaie d’une paire de devises) en fonction d’une unité de la monnaie de base (monnaie sur la gauche d’une paire de devises). Ainsi, lorsque nous exprimons le taux de l’EURUSD à 1.2940, cela signifie que le prix à auquel un trader vendra un euro pour obtenir des dollars est de 1,2940 dollars américains.

V

Volatilité – Un indicateur qui caractérise la tendance d’un changement de prix du marché. Exprimée en valeurs absolues 5$ ± 5$ ou en rapport du prix initial de 5$ ± 5%. La volatilité est une mesure de la variation de prix d’un actif sur une période de temps. Un actif qui est sujet à des variations de prix importantes sur un court laps de temps est dit volatile. La volatilité peut également être mesurée et négocié comme un actif. Un indice populaire se basant sur la volatilité est l’Indice de Volatilité (VIX).

Verrouiller les profits – Il s’agit d’un système d’utilisation d’un ordre trailing stop (soit un arrêt des pertes bloqué à quelques pips en dessous {pour des ordres longs} ou au-dessus {pour des ordres courts} pour une opération active sur le forex avec des profits latents de manière à ce que le trailing stop suive le prix du marché en concervant un écart d’un certain nombre de pips si le prix se déplace en faveur du trader, et bloquer le bénéfice en restant immobile lorsque les échanges se font contre le trader.

Vague – Il s’agit d’un mouvement à court terme d’une paire de devises qui se déplace contre la tendance générale du marché. Ce mouvement est caractérisé par une vague contre la tendance. Ceci se voit habituellement avec des retracements, c’est-à-dire des zones où ceux qui étaient entrés assez tôt sur la tendance ont commencé à prendre leurs bénéfices.

Volume en Hausse – Cette expression s’utilise lorsque le volume d’un actif a terminé la journée supérieure à son cours ouverture. Ainsi, si le cours de clôture d’un actif est supérieur à son prix d’ouverture au cours de la journée de négociation, l’ensemble du volume des échanges sur cet actif est considéré comme ayant produit un volume en hausse.

Vente à découvert – Une situation où un actif a été vendu avec l’intention de racheter la position à un prix inférieur pour dégager un bénéfice. Un autre nom pour cet ordre est vente courte. La vente à découvert fonctionne en empruntant l’actif auprès du concessionnaire et vendre cet actif à un prix plus élevé, puis d’attendre que le prix de l’actif baisse après quoi le trader pourra acheter à un prix inférieur, rendre l’actif au concessionnaire et engrenger les bénéfices du à la différence de prix.