Taux de chômage

Le rapport américain du Taux de chômage
Date de libération: Publié lors du premier vendredi du nouveau mois dans le cadre du rapport NFP
Heure de libération: À 8h30
Diffusé par: Le Bureau du Recensement des États-Unis
Le Rapport du chômage Australien
Date de libération: Environ 17 jours après la fin du mois achevé
Heure de libération: À 21h30 HNE
Diffusé par: Le site web du Bureau Australien des Statistiques
Le rapport Canadien du Taux de Chômage
Date de libération: Habituellement publié le premier vendredi du nouveau mois (environ 8 jours après le début du mois)
Heure de libération: A 08h30 HNE
Diffusé par: Statistics Canada


Le taux de chômage est un communiqué de nouvelles qui détaille le pourcentage de personnes aptes au travail, au chômage et recherchant activement un emploi. Ce communiqué de nouvelles est caractéristique de presque toutes les principales devises cotées sur le marché. Les chiffres les plus significatifs du Taux de chômage sont considérés comme étant ceux des États-Unis, du Canada, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de la Grande-Bretagne. Aux États-Unis, le Taux de Chômage est libéré en même temps que la Variation de l’Emploi Non-Agricole. Dans les autres pays mentionnés ci-dessus, le taux de chômage est généralement un chiffre autonome.

Heure de libération

Le rapport du taux de chômage est généralement publié chaque mois dans les pays mentionnés ci-dessus. Aux États-Unis, le taux de chômage est publié le premier vendredi du nouveau mois dans le cadre du rapport NFP. Ce communiqué de presse est annoncé à 08h30, heure de l’Est des Etats-Unis, et est visible sur le site web de l’US Census Bureau. Il pourra également être consulté auprès des agences indépendantes comme Bloomberg et Thomas Reuters.

En Australie, le taux de chômage est annoncé avec les chiffres de la Variation de l’Emploi, par le Bureau Australien des statistiques, à 21h30, heure de l’Est des Etats-Unis. Ce communiqué est annoncé 10 jours après la fin du mois et est publié tous les mois. Les données peuvent être consultés sur le site du Bureau des Statistiques Australien et sur les flux RSS de Thomas Reuters et Bloomberg.

Au Royaume-Uni, le taux de chômage est annoncé en même temps que la variation de l’emploi ainsi que le Claimant Count Change. Ce communiqué est publié par l’Office des Statistiques Nationales.

Au Canada, le taux de chômage est publié par Statistics Canada en même temps que la variation des chiffres de l’emploi, le premier vendredi du mois suivant à 8h30 heure de l’Est des Etats-Unis, environ 8 jours après le début du nouveau mois. Il y a quelques mois, cette version était annoncé à la même heure que les chiffres Américains du PFN. Dans cette situation, il est préférable de négocier le PFN sauf s’il y a un conflit entre le taux de chômage aux États-Unis et les chiffres de l’emploi non agricole américains. Lorsque ce conflit a lieu, les données de l’emploi au Canada peuvent être négociées. Les données peuvent être consultées sur le site de Statistics Canada et sur les sites des agences telles que Bloomberg et Thomas Reuters.

Interprétation des données

Le taux de chômage n’est pas seulement un communiqué à fort impact sur le marché, mais parmi les autres communiqués économiques ayant un impact significatif sur le marché, c’est sans doute le plus important. Le chômage va servir de marqueur ultime aux nombreux autres indicateurs du marché. Il aura une incidence sur la fabrication, sur les dépenses à la consommation, sur les ventes au détail et sur l’inflation.

La hausse du chômage est considérée comme ayant une mauvaise influence sur l’économie, et marque le début d’un cercle vicieux. Lorsque le chômage est élevé, il réduit le niveau des dépenses à la consommation, met une pression supplémentaires sur les services sociaux, et est annonciateur du fait que les fabricants gagnent moins d’argent, ce qui à son tour aura une incidence sur la capacité des points de vente à faire vendre et, finalement, aura une incidence sur le PIB de la nation. Ces facteurs serviront à aggraver le chômage, hormis si des mesures sont prises pour briser le cycle à un moment donné.

Par conséquent, un taux de chômage plus élevé et au-dessus des niveaux précédents est considéré comme mauvais pour la monnaie locale, quant un taux de chômage bas est considéré comme propice à la monnaie du pays.

Conclusion

Le taux de chômage devra être examiné en termes de nombre réel de personnes qui ont été licenciés, qui cherchent un nouvel emploi, qui sont réemployés dans les emplois les moins bien rémunérés ou ont totalement cessé de chercher du travail. Ces éléments donnent une image plus complète et permettront au trader d’utiliser ce communiqué de nouvelles pour se positionner. Cela est particulièrement vrai lorsque le taux de chômage a stagné, dans ce cas, le nombre de personnes embauchées ou licenciées au cours du mois précédent devient le point de référence de la négociation des données de l’emploi.