Histoire du Forex

L’histoire du Forex

Retour à la préhistoire, le concept de monnaie n’existait alors pas. Une vache est une vache et un mouton est un mouton. Les gens troqués des biens contre d’autres biens. Le problème, c’est que lorsque vous avez échangé dix moutons contre cinq vaches, il vous fallait trouver un endroit pour garder les vaches. Les vaches prennent de la place, elles ne rentrent pas dans votre poche. Quelque chose devait donc changer.

Mésopotamie

Les sociétés urbaines ont commencé à émerger en Mésopotamie aux environs de 5300 av. La richesse était basée sur les produits agricoles – les céréales principalement. Le grain été stocké dans les greniers du temple, et quand les gens effectuaient des dépôts, ils avaient besoin de reçus – le reçu se présentait sous la forme d’un morceau de métal.

En 3000 avant JC, les choses ont évolué pour devenir le shekel, une mesure d’orge. Les shekels pouvaient être convertis en métaux tels que le cuivre, l’argent et l’or.

Puis, vers 1700 avant JC, le Code d’Hammourabi établi des lois formelles en Mésopotamie. Il comprenait des règles régissant l’utilisation de l’argent dans la société mésopotamienne. L’argent était né.

Pièces

Le problème avec l’argent au départ était qu’il n’y avait pas de mesure standard. Une pièce d’or pouvait être petite ou grande, il n’y avait donc pas de moyen de mettre une valeur constante sur les biens échangés.

Les pièces résolurent ce problème. Elles avaient un poids normal, et étaient estampillés avec les symboles de l’Etat pour prouver leur authenticité. Les premières pièces métalliques standardisés sont apparus en Grèce au VIIe siècle av.JC

L’étalon-or

La valeur d’une pièce de monnaie a continué à être déterminée par son poids jusqu’au début du 17 ème siècle, un florin avait un poids et un franc français avait un autre poids.

Cependant, lorsque le commerce augmenta, les pièces devinrent de moins en moins pratiques. Les banques ont commencé à émettre de la monnaie en grosses coupures, en utilisant des matériaux bon marché tels que le papier. L’argent physique n’avait plus une valeur intrinsèque, au lieu de cela il pouvait être échangé dans les banques pour de l’or ou d’autres métaux précieux.

Après les guerres napoléoniennes de 1803-1825, un certain nombre de nations fixèrent la valeur de leur monnaie contre de l’or, et la promesse de racheter directement les notes. Les devises pouvaient désormais être échangées en fonction de leurs valeurs fixes.

Ce fut la naissance de l’étalon-or.

Le monde en guerre

L’étalon-or a continua jusqu’à la Première Guerre mondiale. Cependant, des préoccupations croissantes commençaient à naitre sur la capacité et la volonté de faire racheter les billets de certains pays.

Le chaos de la Première Guerre mondiale a mis fin à l’étalon-or, et rien ne l’a remplacé jusqu’en 1944.

Bien que l’étalon-or n’existait plus, les institutions financières internationales ne commencèrent à émerger qu’entre les deux guerres. La plus importante était la Bank or International Settlements (BIS), fondée à Bâle en 1930. Son objectif était d’aider les pays sans systèmes financiers matures, ou ceux avec un déficit de la balance des paiements.

1944

En 1944, les délégués de 44 nations alliées se réunirent aux États-Unis à Bretton Woods. Certaines personnalités économiques, y compris John Maynard Keynes et Harry Dexter White ont travaillé pour créer un nouveau système financier mondial, de sorte que les pays brisés puissent être reconstruits après la guerre.

Les accords de Bretton Woods ont été signés en Juillet 1944, avec les résultats suivants:
  • Le Fonds monétaire international (FMI) fut créé
  • Les pays qui ont coopéré avec le FMI pouvaient recevoir des prêts de stabilisation
  • Le dollar américain et la livre sterling étaient établies comme monnaies de réserve internationales
  • Les valeurs monétaires ont été fixés par rapport au dollar américain – avec seulement 1% d’écart autorisé
  • La valeur du dollar était indexé sur l’or
  • Les pays ne pouvaient modifier leurs taux de change qu’avec la permission du FMI
  • Les devises devinrent convertibles
  • Les gouvernements étaient tenus de détenir des réserves et d’intervenir sur les marchés de change au besoin
  • Les nations devaient payer une taxe en monnaie d’or et en monnaie nationale pour rejoindre le FMI

1947

Après la Seconde Guerre mondiale, les Etats-Unis se préoccupent de plus en plus quant à la possibilité qu’une Europe ravagée par la guerre puisse résister au communisme soviétique. En 1947, elle a établi le plan de relance européen, populairement connu comme le nom de Plan Marshall en référence au secrétaire d’Etat américain, George Marshall.

En quatre ans, les pays européens reçoivent près de 13 milliards de dollars dans le cadre du Plan Marshall, leur permettant d’acheter les biens et des services dont ils ont besoin pour se reconstruire.

1964

En 1964, le Japon rend le yen convertible. Avec toutes les grandes monnaies à présent convertibles, il devient clair que les Etats-Unis ne peuvent plus maintenir un taux fixe du dollars en fonction de l’or.

L’inflation du dollar américain devient un enjeu majeur, et l’administration américaine prend des mesures pour contrôler les transactions en dollars américains à travers l’imposition des écarts de change. Les coûts augmente pour les emprunteurs étrangers, conduisant à la création d’un nouveau marché de l’eurodollar.

1967

La balance des paiements britannique se détériore dans les années 1960, et leurs réserves d’or passe de 18 milliards de dollars à 11 milliards de dollars. En 1967, le Royaume-Uni doit dévaluer la livre, donnant à Bretton Woods un coup fatal. Dans le même temps, la dette américaine continue de croître.

1970

En 1970, les taux d’intérêt diminuent fortement aux États-Unis. Les investisseurs déplacent leur capital vers l’Europe, où les taux sont plus élevés. Survient la pire crise du dollar à ce jour.

1971

Événements accélérés en 1971:
  • En mai, l’Allemagne et les Pays-Bas permettent le libre échange de leurs monnaies
  • En Août, la balance américaine des paiements continue son déficit et atteint un point critique. Le président Nixon répond à la situation en mettant fin à conversion de dollars américains en fonction du cours de l’or
En Décembre, les choses atteignent leur paroxysme:
  • Une dernière tentative a été faite pour sauver Bretton Woods lors d’une réunion à l’Institut Smithsonian à Washington
  • Une déviation des taux de change jusqu’à 4,5% en fonction de leurs valeurs fixes avait alors été convenue
  • Les banques centrales durent procéder à des interventions importantes sur les marchés des changes – y compris une injection de 5 milliards de dollars de la Bundesbank
  • Pourtant, les taux de change n’ont pas pu être contrôlés en dépit de ces interventions
  • Les services de change en Europe et au Japon durent être fermés temporairement
  • Les États-Unis furent contraints de dévaluer le dollar de 10%
  • Les pays développés adoptèrent un principe de devises flottantes – pour en finir avec les taux de change fixes

1973 à 1974

Au cours de cette période, certains événements continuèrent de se dérouler:
  • Les États-Unis démantelèrent les mesures fiscales et autres restrictions qu’ils avaient instauré en 1964
  • Les banques centrales cessèrent d’intervenir sur le marché des devises
  • Les spéculateurs engrengèrent d’énormes bénéfices une fois les interventions arrêtées
  • Deux grandes banques – la banque Herstatt et la Franklin National Bank – firent faillite
  • La spéculation endommagea de nombreuses autres banques
  • Le système de Bretton Woods cessa d’exister

1976

Les représentants des grandes nations se réunirent à Kingston, en Jamaïque, pour créer un nouveau système monétaire mondial. Ceci eu les résultats suivants:
  • L’or n’était plus utilisé comme base d’évaluation de la monnaie
  • Des organisations internationales mirent en place pour contrôler la conversion des devises
  • Les devises commencèrent à être utilisées pour acheter d’autres monnaies
  • Les banques commerciales devinrent le principal mécanisme de conversion de devises
  • Les taux de change devinrent flottants – et dépendaient des pressions du marché
Le marché des changes moderne fut instauré.